Français   |   Contact Us   |    Login    
TCOSWhat is Orthoptics?Continuing EducationCareer OpportunitiesResourcesMembers
Nouveautés   |   À propos de LSCO   |   FAQ   |   Exécutif   |   Comités   |   Contactez-nous
Foire aux questions (FAQ)

1. Quelle est la différence entre ophtalmologiste, orthoptiste, optométriste et opticien?

Un ophtalmologiste est un médecin spécialisé dans le traitement médical et chirurgical des maladies et troubles oculaires. En plus de diagnostiquer et traiter les maladies oculaires, l’ophtalmologiste peut aussi proposer une évaluation oculovisuelle, ce qui comprend la prescription de lentilles correctrices.

Un optométriste est un professionnel de la santé formé pour détecter et corriger les erreurs de réfraction, pour dépister les troubles oculaires et prescrire un traitement pour divers problèmes oculaires. Les optométristes travaillent généralement en pratique privée.

Un opticien est un professionnel qui adapte et ajuste des aides optiques comme des lunettes, des lentilles cornéennes ou des dispositifs pour la faible vision à partir d’ordonnances fournies par un ophtalmologiste ou un optométriste.

Un orthoptiste est un professionnel formé pour poser un diagnostic de strabisme (yeux qui louchent), amblyopie (œil paresseux), diplopie (double vision) et autres anomalies de la vision binoculaire et les traiter. Cela comprend des conditions relatives aux mouvements oculaires, à la coordination des yeux et à la vision. Les orthoptistes travaillent généralement en étroite collaboration avec les ophtalmologistes en milieu hospitalier ou en clinique privée.

2. Quelles sont la formation et les qualifications professionnelles d’un orthoptiste?

Les orthoptistes sont formés dans divers centres de formation du Canada et des ÉtatsUnis. Chaque centre de formation a ses propres conditions d’admission, mais partout il est obligatoire de posséder un baccalauréat. Les étudiants en orthoptique ont des cours théoriques et des cours pratiques, en clinique. Une fois la formation de 24 mois terminée, les étudiants doivent passer un examen de certification national comprenant une section écrite, une section orale et une section pratique.

Cliquez ici pour plus d'informations sur devenir un Orthoptiste.

3. Que font les orthoptistes?

Les orthoptistes évaluent et traitent les enfants et les adultes ayant des troubles de la vision, notamment les troubles de vision binoculaire et de mouvements oculaires. Ces troubles oculaires comprennent la diplopie (double vision), l’amblyopie (œil paresseux), le strabisme (yeux qui louchent), la faible vision et les défauts du champ visuel. La majorité des patients sont des enfants en raison de la nature de nombreux troubles binoculaires. Les orthoptistes possèdent des compétences particulières relatives aux techniques de diagnostic, à l’interprétation clinique et aux modes de traitement.

4. Qu’est-ce que l’amblyopie?

L’amblyopie est une diminution de l’acuité visuelle dans un œil ou les deux. De nombreuses causes peuvent expliquer l’amblyopie, mais avec un traitement approprié (généralement l’occlusion de l’œil sain), on arrive souvent à améliorer la vision. Souvent appelée « œil paresseux », il s’agit de la principale cause de problèmes de vision chez les enfants.

5. Qu’est-ce que le strabisme?

Le strabisme est un trouble oculaire dans lequel les yeux ne sont pas droits, c’est-à-dire qu’un œil fixe un objet pendant que l’autre œil est tourné dans une autre direction. Il s’agit d’un désordre des muscles oculaires responsables des mouvements oculaires. C’est ce qu’on appelle couramment « avoir les yeux croches », loucher.

6. Qu’est-ce que la diplopie?

La diplopie est une vision double, soit le fait de voir deux images d’un même objet simultanément. Les deux images peuvent être perçues sur une ligne horizontale, verticale, ou les deux.

7. Comment puis-je obtenir un rendez-vous avec un orthoptiste?

Au Canada, les orthoptistes travaillent pour des ophtalmologistes; par conséquent, pour prendre rendez-vous avec un orthoptiste, il faut d’abord voir un ophtalmologiste. L’ophtalmologiste effectue un examen complet des yeux et, si nécessaire, arrange avec l’orthoptiste un rendez-vous, au cours duquel il peut y avoir une évaluation de suivi et un traitement.

8. À quoi puis-je m’attendre lors d’un examen orthoptique?

L’orthoptiste commence par demander les antécédents médicaux, y compris les symptômes oculaires et visuels. Il procède ensuite à divers examens pouvant comprendre acuité visuelle, vision binoculaire, alignement oculaire, mouvements oculaires, vision des couleurs; il peut aussi déterminer s’il est nécessaire de porter des verres (rétinoscopie). Après une partie ou l’ensemble de ces examens, l’orthoptiste recommande tout traitement nécessaire, des examens plus poussés et un suivi. Il discute ensuite des résultats avec l’ophtalmologiste traitant.

9. Pourquoi mon enfant doit-il porter des verres ou une occlusion s’il peut voir tout aussi bien sans cela?

Les verres peuvent apporter plus de bienfaits que simplement améliorer la vision. Dans certains cas, ils peuvent servir à maîtriser le strabisme. Parfois, un seul œil a besoin d’une correction et l’enfant est porté à croire qu’il voit tout aussi bien avec ou sans verres. Dans ce cas, le principal objectif des verres est de procurer une même acuité aux deux yeux, c’est-à-dire traiter l’amblyopie. Plus le traitement est entrepris tôt, qu’il s’agisse de verres, d’occlusion ou des deux, plus le traitement agira.

10. Que puis-je faire si mon enfant refuse de porter son occlusion?

Le traitement par occlusion peut être difficile à la fois pour l’enfant et pour ses parents. Comme l’occlusion est généralement portée sur l’œil sain, l’enfant se plaindra qu’il voit moins bien. Avec le temps, la vision de l’œil paresseux devrait s’améliorer et l’occlusion sera mieux tolérée.

Voici quelques conseils pour rendre les choses plus faciles :

  • Essayez différentes marques d’occlusions. Certaines marques sont plus irritantes que d’autres pour la peau d’un enfant. Si vous arrivez à trouver une marque confortable, votre enfant sera plus enclin à la porter.
  • Procurez-vous des occlusions avec des dessins amusants pour les enfants, ou encore, décorez l’occlusion pour la rendre plus attrayante.
  • Établissez une règle avec votre enfant : il ne peut faire certaines activités que s’il porte son occlusion. Il peut utiliser l’ordinateur, par exemple, regarder la télévision ou jouer à des jeux vidéo uniquement s’il porte l’occlusion.
  • Chez les bébés et les jeunes enfants, l’un des meilleurs moyens est de jouer avec eux et de tenir leurs mains occupées pour qu’ils pensent moins à enlever l’occlusion.
  • Demandez au professeur de votre enfant d’expliquer pourquoi il doit porter l’occlusion. Cela incitera ses compagnons de classe à le soutenir.
  • Définissez un calendrier et un système de récompenses. Apposez un autocollant sur le calendrier chaque jour que votre enfant porte son occlusion. Expliquez-lui qu’il aura droit à une récompense lorsqu’il y aura un certain nombre d’autocollants sur le calendrier.
  • Soyez patient et persévérant. Ce sera difficile au début d’instaurer une routine, tant pour vous que pour votre enfant, mais avec un peu de persévérance et d’imagination, les choses deviendront plus faciles.

Si toutes vos tentatives pour que votre enfant porte son occlusion échouent, parlez-en avec votre orthoptiste ou votre ophtalmologiste qui pourra vous suggérer d’autres modes d’approche ou d’autres moyens pour traiter l’amblyopie.

©  La Société Canadienne D'Orthoptique